BUR

Extension et surélévation d'un établissement médico-social 

Projet : Concours

Burier

Contexte

 

Situé en Suisse, sur un terrain en pente et arboré d’Est en Ouest puis traversé par le ruisseau de la Maladaire le site de l’établissement médico-social  de Burier bénéficie d’un environnement avantageux. Le terrain en pente implique au projet une insertion cohérente  dans son environnement.

01_BUR.jpg

Encadré par l’avenue des Bosquet de Julie au nord , les voies ferrées au sud, le passage de la Maladaire  à l’est et le chemin  du  Vallon à l’ouest l’établissement se retrouve  bien desservi permettant ainsi une accessibilité au site aisée.”


Le visiteur pénètre dans le bâtiment  par l’avenue des bosquets de Julie par une entrée vitrée sur double hauteur, permet aux visiteurs d’accéder aux salles communes et salles à manger. Elles bénéficient d’une double orientations permettant un ensoleillement  tout au long de la journée. Les salles à manger d’unité de soin et tisanerie se trouvent au rez-de-chaussée  proche de l’accès principal, avenue des Bosquet de Julie.

Le   programme   implique  un   volume    compact. Cette   densité programmatique est adoucie par la présence de patios permettant un apport de lumière et d’espaces verts.


Le projet est composé de trois volumes identifiables par des volumétries distinctes permettant la variation des échelles : 


. Un premier volumes largement vitré qui permet la liaison entre l’extension et l’EMS existant. La transparence permet la continuité du parvis de l’EMS avec le jardin extérieur.
. Un deuxième volume de quatre niveaux dans lequel se forment autour du patio les salles a manger et les séjours communs ouverts sur la terrasse et avec une vue sur l’entrée puis des unités de soins aux étages supérieurs.
. Le troisième volumes du projet s’adapte aux contraintes du site : plus il s’écarte du chemin de fer, plus il prend de la hauteur afin de s’éloigner des nuisances.
. Volontairement bas et compact, le projet permet de dégager des vues à la fois pour les nouveaux résidents et de les conserver pour les résidents du bâtiment existants.

Le projet génère part son volume, une riche variété d’espace extérieurs. C’est ainsi que le jardin thérapeutique et le potagers se retrouve entre l’extension et le bâtiment existant. Un jardin sensoriel est créé du côté du ruisseau Maladaire offrant un espace de tranquillité et de détente et un patio constituant le jardin sécurisé pour l’unité de psychogériatrie. Toutes ces particularité offrent un confort visuel, acoustiques et spatial.


Le label Minergie a structuré l’élaboration du concept architectural. En effet, les façades principales sont situées à l’Est et à l’Ouest

Informations

Maîtrise d'ouvrage : Ville de Burier

Architectes : COBLOC Architecture en collaboration avec Frederic De Lascoup et Didier Numanovic

Surface : 8 000 m2

Coût : 26M €

Images : ZBIM

Statut: concours